A rally for the RMT union rail strikes

Les syndicats RMT et Aslef annoncent de nouvelles grèves des cheminots pour renforcer la solidarité

Le syndicat RMT a annoncé une nouvelle grève pour le 27 juillet, le syndicat des conducteurs de trains Aslef prévoit un débrayage le 30 juillet

mercredi 13 juillet 2022

Les conducteurs de huit compagnies ferroviaires feront grève le samedi 30 juillet, obligeant de nombreux services ferroviaires à s’arrêter. Les 6 000 membres du syndicat Aslef prévoient de quitter les entreprises Chiltern, Great Western Railway, London North Eastern Rail, London Overground, Northern, Southeastern, TransPennine et West Midlands.

Mick Whelan, secrétaire général d’Aslef, a déclaré : « Nous avons été contraints à cette position par les compagnies ferroviaires, dirigées par le gouvernement conservateur. Les chauffeurs des entreprises où nous sommes en grève ont subi une véritable réduction de salaire au cours des trois dernières années, depuis avril 2019. »

Leur action interviendra après une grève de plus de 40 000 membres du syndicat RMT chez Network Rail et 14 sociétés d’exploitation ferroviaire. Les travailleurs de Network Rail et de 14 sociétés d’exploitation ferroviaire prévoient de se retirer mercredi 27 juillet après avoir rejeté une offre « dérisoire » des patrons. Ils seront rejoints par des membres du syndicat TSSA sur la ligne Avanti West Coast.

L’annonce de nouvelles grèves des chemins de fer porte un nouveau coup dur à ce gouvernement conservateur faible et divisé six jours seulement après que Boris Johnson a été contraint de démissionner. Et cela survient peu de temps après que des milliers de membres des syndicats ferroviaires Aslef et TSSA ont voté massivement pour des grèves.

Les patrons de Network Rail ont proposé une augmentation de 4% avec effet rétroactif à janvier et de 2% l’année prochaine, une réduction de salaire en conditions réelles lorsque l’inflation grimpe à près de 12%. Les travailleurs seraient obligés d’atteindre des « étapes de modernisation » – en forçant davantage les travailleurs – pour obtenir les 2 %.

Le secrétaire général de RMT, Mick Lynch, a déclaré : « L’offre de Network Rail représente une véritable réduction de salaire pour nos membres. La somme dérisoire est conditionnelle à ce que les membres du RMT acceptent des changements drastiques dans leur vie professionnelle.

« Nous avons avancé sur les licenciements forcés. Mais Network Rail cherche toujours à appauvrir nos membres alors que nous avons gagné dans certains cas le double de ce qu’ils proposent, avec d’autres opérateurs ferroviaires.

« Les sociétés d’exploitation ferroviaire restent têtues et refusent de faire toute nouvelle offre qui traite de la sécurité de l’emploi et de la rémunération. »

Les membres du syndicat TSSA, qui représente les gestionnaires et le personnel administratif, ont voté pour des débrayages chez Network Rail et 10 sociétés d’exploitation ferroviaire.

Tous ceux qui veulent une riposte contre les conservateurs et la crise du coût de la vie applaudiront le RMT en annonçant un autre jour. Mais convoquer des grèves plus longues – qui se sont intensifiées sur les trois jours du mois dernier – aurait bien plus poussé l’avantage au moment même où les conservateurs sombrent dans la guerre civile.

Pour gagner, il faudra un programme de grèves soutenues et croissantes qui frappera durement les conservateurs et les patrons.

Les trois jours de grèves des chemins de fer le mois dernier ont suscité un large soutien et semé la peur chez les conservateurs et les patrons.

Chaque socialiste, syndicaliste et militant doit se battre pour construire la plus grande solidarité possible les 27 et 30 juillet. Lors du dernier tour, les manifestations de solidarité et les rassemblements ont été une puissante démonstration de soutien et le seront à nouveau.

Faites le tour de votre lieu de travail ou de votre section syndicale avec une pétition, faites une collecte pour les fonds de grève RMT et Aslef, organisez une délégation aux piquets de grève les jours. Et luttez pour étendre les grèves à votre lieu de travail et à votre secteur.

Notre classe a une chance de frapper un grand coup contre les conservateurs et les patrons – faisons des 27 et 30 juillet un succès et faisons pression pour plus.

A lire également